INTRODUCTION


Mais ils ont adopté en dehors de Lui des divinités qui, étant elles-mêmes créées, ne créent rien, et qui ne possèdent la faculté de faire ni le mal ni le bien pour elles-mêmes, et qui ne sont maîtresses ni de la mort, ni de la vie, ni de la résurrection.
(Sourate al-Furqan, 3)

Il y a des centaines d'espèces d'araignées dans le monde. Ces petits animaux peuvent nous apparaître parfois comme des ingénieurs en construction capables de réaliser des calculs pour construire leur nid, parfois comme un décorateur d'intérieur faisant des plans compliqués, parfois comme un chimiste fabriquant des fils incroyablement résistants et souples, des venins mortels, des solvants acides, et parfois comme un chasseur utilisant les tactiques les plus astucieuses.

Malgré leurs nombreuses caractéristiques supérieures, personne, dans la vie de tous les jours, ne se préoccupe de penser à quel point les araignées sont des créatures spéciales. Selon cette attitude, il n'y a rien de surprenant dans l'existence des araignées, ni dans celle de toute autre chose. Mais c’est là une approche tout à fait erronée. Parce que lorsque nous commençons à en apprendre plus sur les araignées, ou sur le comportement des autres créatures, en examinant par exemple leurs méthodes de chasse, de reproduction et de défense, nous nous trouvons en face de caractéristiques frappantes.

Dans la nature, toutes les créatures vivantes adoptent des comportements d’une intelligence extraordinaire. Ces comportements, fondés sur des qualifications, des compétences et des possibilités supérieures de planification, ont une chose en commun. Chacun exige nécessairement des capacités. Les qualifications qu'un être humain peut maîtriser seulement par l'étude, et en acquérant la compétence et l'expérience, existent déjà chez ces créatures vivantes au moment de leur naissance. Les parties de ce site qui vont suivre se composent de questions pour lesquelles il faut apporter des réponses : d’où ces capacités sont-elles venues ? Et comment les créatures vivantes les ont-elles apprises ? Ces êtres vivants, faisant preuve de tels comportements hautement intelligents, chassant avec un tel calcul, et si nécessaire, se comportant comme des ingénieurs chimistes, sachant quel matériel produire dans une situation particulière, ont vraiment dérouté les scientifiques qui les étudient. A tel point que même les scientifiques évolutionnistes admettent que les créatures vivantes les plus rusées ont des caractéristiques qui nécessitent de l'intelligence. Le scientifique Richard Dawkins, malgré le fait qu'il soit un évolutionniste, décrit le comportement des araignées de cette façon dans son livre Climbing Mount Improbable :

Dans notre cheminement nous aurons l'occasion d'examiner des toiles d'araignée à l'ingéniosité ahurissante, bien qu'inconsciente, avec laquelle elles sont faites et comment elles fonctionnent.1

En fait, en disant ceci, Dawkins se heurte à des questions telles que "Comment le comportement conscient et intelligent des animaux a émergé, et quelle était sa source ?" ce qui ne peut en aucun cas être expliqué par la théorie de l'évolution. A vrai dire, des questions comme "Comment se fait-il que les créatures vivantes possèdent cette intelligence, et comment apprennent-elles où l'appliquer ?", sont celles auxquelles les défenseurs de la théorie de l'évolution sont incapables de fournir des réponses satisfaisantes et définitives.

A ce niveau, un examen des arguments que les évolutionnistes emploient pour essayer de répondre à la question du comportement conscient et intelligent chez les animaux s’avère nécessaire. A cet effet nous allons expliquer la vraie signification d'un terme que les évolutionnistes utilisent dans leur théorie.

Les évolutionnistes, cherchant une réponse à la question "comment les créatures vivantes arrivent à avoir un comportement résolu", utilisent le terme d’"instinct" pour tenter de clarifier ce sujet. Mais ils n’y sont pas arrivés. Ceci peut être clairement vu par un  examen plus profond du concept de l'"instinct." Les évolutionnistes disent que les animaux pratiquent des choses telles que la dévotion, la planification, la tactique ou bien adoptent des comportements qui exigent des capacités spéciales (telles que la conscience et l'intelligence) grâce à l'"instinct". Mais, naturellement, avancer un tel argument sans le démontrer n’est pas suffisant. En plus de cette affirmation, ils doivent également fournir des réponses à des questions qui consistent à savoir, par exemple, comment ce comportement est survenu la première fois, comment il est passé de génération en génération, et comment le concept de l'"instinct", pris en absolu, est parvenu à donner aux créatures vivantes la conscience et l'intelligence. On constatent alors que les évolutionnistes n'ont absolument aucune réponse à de telles questions. Gordon Rattray Taylor, évolutionniste expert en génétique, a ceci à dire au sujet des instincts :

Quand nous nous demandons comment un mode de comportement instinctif a surgi en premier lieu et est devenu héréditaire, nous n'avons aucune réponse.2


C:\Users\kişi\Desktop\My Pictures\HAKİKATLER\örümcek 1.bmp


D'autres évolutionnistes indiquent que le comportement de toutes les créatures vivantes n'est pas fondé sur l'instinct, mais sur leur programmation génétique. Mais dans ce cas ils doivent expliquer qui, à l’instar d’un logiciel d’ordinateur, a écrit le programme et l'a installé dans les créatures vivantes. Encore une fois, les évolutionnistes ne peuvent pas apporter de réponse. En dépit d'être à l'origine de la théorie, Charles Darwin admet leur dilemme dans les mots suivants :

De nombreux instincts sont si extraordinaires que leur développement apparaîtra probablement aux nombreux lecteurs comme une difficulté suffisante pour réfuter toute ma théorie.3

Comme on le voit clairement ci-dessus, un concept tel que l'"instinct" est absolument insuffisant pour jeter la lumière sur le comportement conscient des créatures vivantes. Naturellement, il y a une puissance qui programme les créatures pour qu’elles agissent instinctivement. Mais il ne s’agit pas de "mère nature" comme on dit, ni de la créature vivante elle-même, qui défendra ses petits au coût de sa propre vie, ou qui reviendra sur ses pas pour tromper l'ennemi avec diverses tactiques afin de sauver la vie d'un autre membre de son propre groupe.

La puissance qui leur donne toutes ces caractéristiques à ces individus, qui crée leur comportement intelligent et leurs mouvements résolus, c’est Allah. Allah est le l’Unique Auteur de cette intelligence chez les créatures vivantes. C'est Allah Qui les leur ‘inspire dans toutes ses manifestations.

Il est impossible d'expliquer le comportement de n'importe quelle créature vivante par des coïncidences ou par n'importe quel autre mécanisme ou concept. Une telle affirmation ne peut être qu'une tromperie. Tout ceci est indiqué dans un de Ses versets :

Dis: 'Voyez-vous vos associés que vous invoquez en dehors d’Allah ? Montrez-moi ce qu'ils ont créé de la terre. Ont-ils été associés à la création des cieux? Ou leur avons-Nous apporté un Livre qui contienne des preuves [pour ce qu'ils font?]' Non ! Mais ce n'est qu'en tromperie que des injustes se font des promesses les uns aux autres. (Sourate Fatir, 40)

La créature vivante qui est le sujet de ce site, l'araignée, avec son comportement et les mécanismes impeccables qu'elle possède, est l'une de celles qui apportent un démenti à la théorie de l'évolution ou qui, pour le dire d'une manière plus ferme, "détruisent la théorie de l'évolution". Les pages qui suivent présenteront l’araignée sous tous ses aspects, en tant qu’un seul parmi les innombrables miracles d'Allah. Le lecteur verra en même temps comment la théorie de l'évolution, qui se fonde totalement sur des coïncidences, est devenue impuissante et ridicule.

Ce n'est pas par divertissement que Nous avons créé les cieux et la terre et ce qui est entre eux. Nous ne les avons créés qu'en toute vérité. Mais la plupart d'entre eux ne savent pas. (Sourate ad-Dukhan, 38-39)

La plupart des gens pensent que l'araignée est une créature qui ne fait que tisser des toiles pour attraper sa proie. En fait ce n'est là qu'une partie de l'histoire, parce que les toiles, ces merveilles d'architecture et de technologie, ne sont pas les seuls moyens de chasse chez l’araignée. En plus de tisser des toiles, les araignées utilisent certaines tactiques de chasse étonnantes.
 1-Richard Dawkins, Climbing Mount Improbable, W. W. Norton & Company, 1996, p. 4
2- Gordon Rattray Taylor, The Great Evoluton Mystery, Harper and Row Publishers, 1983, p. 222
3- Charles Darwin, The Origin of Species : A Facsimile of the First Edition, Harvard University Press, 1964, p. 233